Peinture figurative - Sujets, objets, symboles

Les portraits comme l’autoreprésentation sont des images de sentiments expressifs qui apportent des éclaircissements sur des émotions intranscriptibles par les mots. Ils sont des instantanés, des émotions, des sentiments, des images passionnelles qui répondent à un ancrage …. Les portraits ne sont pas des portraits ni des autoportraits. Quand il peint Jean-Louis, Smoos est en pleine aventure, il ne connait pas le résultat, le visage se construit lentement, en mutation permanente jusqu’au moment où il est en accord avec l’âme qui nait de ces regards. Comme les nus c’est de la poésie tissée dans l’intimité.

Les humeurs

Il y a toujours une découverte dans ce monde clos où tout peut être prison ou évasion ; Il peut exister des représentations de soi très éloignées les unes des autres. La peinture comme le dessin offrent une large galerie de visions de l'artiste, tantôt légère ou mélancolique, tantôt futile ou sensuelle, voire carrément érotique. Le dessin de l'artiste reste sans concessions ni convenances. Jean-Louis SMOOS ne se laisse pas enfermer dans les modes ni les mouvements artistiques, mais les captent pour nous en retranscrire son interprétation. Tous les mouvements artistiques sont réapprivoisés…

Dualisme du portrait

Peindre est une gageure de renouer corps et l’esprit : Peindre ou dessiner des corps ne suffit pas à transcrire l'émotion. La peinture de Jean Louis Smoos fige le regard par la volonté de transcrire, faute de comprendre une relation, une communication… Les symboles, l’environnement, la courbe, la couleur, contribuent et offrent à l’amateur un aperçu de ses interrogations dans sa globalité. Y adhérer est son but.